• Christophe et Olivia

Graines de résistants


Alors que l'été peine à s'installer sous nos lattitudes, les premières récoltes arrivent tout de même malgré les aléas climatiques.


Les pois gourmands sont les premiers cuisinés, les fèves sont toujours en cours de croissance et bravent le vent qui ne s'arrête pas avec fierté.


Notre travail de récolte de semences de nos tomates porte ses fruits : nos quelques 25 variétés présentes sont toutes issues de nos portes-graines. Toutes arborent leurs premières fleurs épanouies ou en passe de l'être. Nous avons cette saison plusd'une centaine de plants de tomates uniquement issus de nos graines, sans aucun effort particulier!


C'est une passion,

c'est une philosophie que de consacrer du temps à la récolte de ses semences.

C'est un acte politique autant que physiologique.

Cela fait partie de nous.

Cela fera partie de nos enfants.

On apprendra tous les jours de nos réussites et de nos échecs.

Et on se nourrira grâce au chemin qu'on aura parcouru.


Alors bien sûr, ce n'est pas en claquant des doigts qu'on obtient des graines de toutes nos récoltes! On a encore un million de choses à apprendre, à tester, à constater. Mais il y a quelques légumes qui sont pourtant d'une simplicité incroyable, et d'une générosité sans faille.



Les tomates par exemple :

Choisissez vos tomates récoltées sans pesticides ni engrais (ça parait évident, mais bon...). Choisissez celles qui ont le plus de goût, ou celle qui correspond le plus à vos attentes (précocité, couleur, taille, résistance...les critères sont multilples).

Si vous cultivez dans votre jardin, laissez les murrir au maximum, sans pour autant attendre qu'elles pourrissent! Sur votre balcon ? Le procédé est le même ! La nature ne juge pas votre mode de vie :) Elle vous donnera tout autant de graines.

Essayez et croyez-nous : vous ne mangerez plus une tomate comme avant ! Regardez au moment de la déguster, les centaines de graines qu'elle vous offre!

Mettez dans leur pulpe à macérer 2 à 3 jours, jusqu'à ce qu'un petit film de bactéries se forme à la surface. Ensuite, vous lavez à l'eau claire, et vous faites sécher sur un torchon en les écartant bien. Plus qu'à ranger avec une étiquette et l'année de récolte, dans un récipient respirant, et le tour est joué :)

Recherchez les semences qui vous intéressent, si vous le pouvez, procurez vous le livre des éditions "Terre vivante" qui explique légumes par légumes comment récolter ses graines et qui est une valeur sûre. Pas le temps ni l'espace? Faites honneur aux semenciers responsables et locaux que nous avons! La liste est longue, ils ont tous du mérite, nous avons de la chance qu'ils arrivent encore à résister aux grands industriels...


Cette année, après 2 saisons d'attente, nos poireaux vont exploser en graines. On a hate de voir ça! Le fenouil nous assome de graines délicieuses pour les tisanes ou les prochaines récoltes. La bourrache, l'amarante rouge, le chénopode de Berlandier sont présents partout et extrêmement productifs. Nos salades s'en donnent à coeur joie et se ressèment d'elles mêmes partout où on ne les attend pas.

Les courges et courgettes sont plus délicates car elles demandent une pollinisation manuelle si vous voulez conserver la même variété. Mais si cela vous importe peu, et que vous n'avez pas de coloquinte dans les parages, gardez tout de même vos graines! Ce sera toujours comestible et vous créerez ainsi vos propres hybrides Made in Chez vous.


"Oh non j'aurais trop de graines, je ne saurai pas quoi en faire ?"

Distribuez autour de vous ! N'y a -t-il pas derrière le don de graines une pensée hautement symbolique, presque une aura qui l'accompagne, pour nourrir l'être humain dans son corps et dans son âme, et ce cycle, qui peut se répéter à l'infini sous réserve que l'on y prête un peu d'attention ?




Petite anecdote : lors d'un picnic, on me propose un quartier d'une tomate jamais vue encore, et absolument magnifique, d'un blanc éclatant ! J'ai mis de côté la dizaine de graines que le quartier contenait, et j'ai tenté ma chance. Résultant aujourd'hui : 2 magnifiques plants ornent la serre et nous raviront de somptueuses tomates White Queen dans quelques semaines!



Et voici notre premier et vaillant artichaud ! En extérieur à 1000m d'altitude, cultivé sur un ancien parking en gravier amendé au fil des mois de tonte d'herbe, de crottin d'âne, de foin...Deux ans qu'il se débat dans ce terrain des plus hostile, et finalement le voilà !



Notre choux crambe (vivace) se fait doucement mais sûrement sa place, il s'est acoquiné avec bourrache et soucis; quelques fleurs autour et il se fera une joie de nous donner quelques feuilles de son coeur iodé.


Nos deux allées fraichement créées remplies à ras bord de courgettes en tout genre et de pieds de tomates. Les premières courgettes sont déjà à 10cm; on espère de belles récoltes !







Et pour finir un petit cache-cache avec nos braves porteuses d'eau :)



47 vues0 commentaire