Et si on creusait un trou ?

Voilà ce qu’on s’est dit un matin en observant notre jardin et notre poulailler.


Qu’à cela ne tienne !


D’un côté du poulailler, on retire patiemment les tonnes de graviers pour apporter crottins d’ânes, tontes d’herbes, litières de poules, déchets de cuisine ; on espère créer ainsi un sol digne de ce nom qui pourra à terme accueillir quelques arbustes nourriciers pour la volaille.


De l’autre côté, le fameux trou a commencé bien humblement, à coup de pioches et de pelles. Petit à petit, le trou s’est agrandi.


Et puis la pluie est arrivée ; nous freinant dans notre avancée. Dur de creuser dans 30cm d’eau !



Et puis la faune est arrivée, parmi elle, la famille grenouille. C’est alors que des grappes de centaines d’œufs ont achevé de nous stopper dans l’agrandissement de la mare.























Le flore, on l’aide un peu à s’installer en prélevant à gauche à droite dans notre bout de forêt, quelques essences aquatiques le long des ruisseaux. Ça donne un résultat plus qu’honorable, très agréable à contempler. Les poules sont ravies de venir s’abreuver dans cette petite création maison.

Quelques bouts de bois et cailloux disposés, et la nature fera le reste !


Et puis pour agrandir, et bien on verra si ça s’assèche un jour !






35 vues0 commentaire