Confinement, quand tu nous tiens

Quand le monde connait une telle vague d’imprévus, il m’est difficile de savoir quoi écrire dans pareil moment.

Réalisme ?

Optimisme ?

Fatalisme ?

Un peu de tout se mélange dans nos esprits.


On ne sait pas si l’espèce humaine tirera quelque apprentissage de cette période qui s’apparente, pour nous, à une « leçon de vie ». En tous cas, cette situation nous fait énormément réfléchir sur nous-mêmes, sur notre perception du monde, sur beaucoup de sujets… !


Alors oui, nos pensées vont à notre famille, à nos amis, aux gens qu’on aime tout simplement, qu’on espère revoir en bonne santé et dans pas trop longtemps, et à ceux qui sont moins chanceux que nous. Nous espérons que ce confinement fera prendre conscience qu’une vie simple, proche de la nature, loin de l’agitation et de la consommation, est, dans des moments comme celui-ci, tellement utile pour se réveiller chaque matin avec le sourire, on est tellement fiers des choix qu’on a fait pour arriver jusque-là, même si ce n’est pas simple au quotidien.


La neige s'est faite rare cet hiver, mais nous a offert quelques belles photos, pour au final se laisser fondre.


Pour le moment, la vie se déroule quasiment normalement ici. Nous croulons encore sous les courges, les blettes et les pommes de terre de la saison passée. Nos poules nous assomment d’œufs qu’on ne sait plus quoi en faire. Nous avons un colis de viande délicieuse provenant de la ferme d’à côté, un pain chaque semaine de notre paysan boulanger d’à côté, on n’est vraiment pas à plaindre. Nous cherchons encore comment faire de l’à côté avec les produits laitiers. Les quelques denrées du supermarché, bien sûr, nous permettent de faire « comme si », de ne pas trop inquiéter les enfants avec des habitudes alimentaires qui seraient modifiées.





C’est un pur bonheur que de trier ses semences récoltées, de lancer les premiers semis du potager. Fèves et pois attendent les jours favorables sous la terre, salades et carottes arrivent en puissance sous la serre froide. La roquette automnale est désormais en fleurs et nous offrira une belle récolte de graines. Les choux chinois ont régalé les chevreuils, ce n’est que partie remise ! On sera plus prudents la saison prochaine.


La cuisine et le salon servent de serre pour le moment, car Christophe s’affaire à construire la serre chauffée du côté du chalet. Le planning a été complètement chamboulé par le confinement, la garde des enfants, les approvisionnements en matériaux, les travaux extérieurs, etc…tout à revoir. A force d’organisation, il arrive à sortir quelque chose d’exceptionnel disons-le, en seulement quelques jours, entièrement à base de recyclage et récupération. Confinement oblige, les fondations en béton attendront !


S’ils ne vont pas être bien nos petits plants là-dedans !?


La mare s’est vue agrandie de quelques coups de pioches, et agrémentée d’une source d’eau en continu. Les œufs de grenouille s’y sont faits une belle place, bien qu’au milieu d’un poulailler, on trouve ça un peu risqué !


Nos ânes quant à eux font leur crise d’ado…A croire que le champ n’est pas assez vert, ou pas assez grands, ils nous détruisent les clôtures, pourtant électriques, quasiment tous les jours. C’est un sujet compliqué ! Mais tous les 3 se portent à merveille et nous procurent un crottin en or pour amender le sol de notre potager.



Portez vous bien et on fera de même, soyez en sûr.e.s !

A très bientôt

61 vues0 commentaire